FINANCES LOCALES

Le budget de la Ville de Bouguenais

Si le contexte national pèse toujours sur les finances locales, la Ville de Bouguenais construit un budget porteur d’avenir, permettant de conserver la qualité des services publics et aux agents de bonnes conditions de travail.

La Ville de Bouguenais connaît toujours des difficultés engendrées par le désengagement de l'État et se voit contrainte à la plus grande prudence dans ses dépenses et son recours à l'endettement.

Cette sobriété vise avant tout à préserver le service public communal au service de toutes et tous, à maintenir l'engagement au côté des associations et à rénover progressivement les équipements publics pour accompagner la transition écologique.

2019 verra aussi la concrétisation des grands projets de ce mandat dont les travaux débuteront en cours d'année (Nouvel équipement sportif / Gymnase de la Gagnerie, Maison des citoyens et des associations…) mais aussi l'insonorisation d'équipements publics du fait du non déménagement de l'aéroport de Nantes-Atlantique.

Le budget primitif 2019 a été voté par le Conseil municipal le 28 mars dernier. 

Des choix budgétaires, des priorités

  • Démarrer les travaux de la salle de la Gagnerie et de la Maison des Citoyens et des Associations ;
  • Protéger les enfants des écoles et structures Petite enfance les plus exposés aux nuisances aéroportuaires et poursuivre la mise en accessibilité et la transition énergétique des bâtiments communaux ;
  • Assurer le financement des services publics du quotidien et les bonnes conditions de travail de ceux qui les accomplissent tout en limitant l'évolution de la dette.

 " Un haut niveau d'investissement, une dette limitée et une épargne préservée grâce à la maitrise des dépenses de fonctionnement sont les grandes orientations du budget municipal de Bouguenais en 2019."

Définitions du vocabulaire budgétaire utilisé

Budget primitif : budget prévisionnel pour l'année à venir.

Budget consolidé : budget regroupant le budget principal et les budgets annexes afin d'avoir une vision globale du budget de la collectivité.

Compte administratif : il constate les réalisations effectives de l'année. Il est adopté par le conseil municipal avant le 30 juin de l'année suivante.

Dépenses d'investissement : dépenses pour la réalisation d'équipements ou le remboursement d'emprunts.

Dépenses de fonctionnement : dépenses courantes de la collectivité, dont le paiement des agents de la ville.

Autofinancement : différence entre recettes et dépenses de fonctionnement, avant paiement des intérêts de la dette et permettant de financer en partie les dépenses d'investissement.

Les communes sont des acteurs majeurs du développement métropolitain. Les orientations stratégiques, les grandes décisions, les politiques publiques relevant des compétences métropolitaines sont élaborées conjointement par les 24 Maires de l’agglomération. Nantes Métropole et les communes sont liées par un Pacte Métropolitain.

Concrètement à Bouguenais, cela se traduit par

la poursuite des travaux découlant du schéma de coopération et de mutualisation de Nantes Métropole (groupements de commandes, coopération entre communes, mutualisation, développement et animation de réseaux professionnels),

un pacte financier maintenu (attribution de compensation, dotation de solidarité communautaire),

une contribution aux dépenses de fonctionnement du site naturel de loisirs de Roche Ballue,

un Plan Pluriannuel d’Investissement territorialisé à 4,820 millions d’euros dans le cadre du Contrat de codéveloppement 2016-2020 (contre 2,5 millions d’euros pour le contrat précédent).

En savoir + sur l'intercommunalité

Un taux d'épargne de 9%

La gestion rigoureuse de l’évolution des dépenses de fonctionnement, combinée à des recettes fiscales et tarifaires en hausse, permet de dégager un taux d'épargne brut (hors recettes et charges exceptionnelles) de 9 %. Cette épargne assure à la Ville de Bouguenais l'entretien durable et la réalisation d'équipements publics et permet l'amélioration du niveau de services rendu aux Bouguenaisiens. Un recours, limité, à l'emprunt est cependant envisagé.

Une dette de 331 € par habitant

La dette moyenne, rapportée à l'habitant est très inférieure à la moyenne des villes de moins de 20 000 habitants : 954 € par habitant en 2015 pour la strate 10 à 20 000 habitants. 2,77 ans correspondent à la durée de désendettement de la commune.

Des recettes dynamiques

En 2019, même sans augmentation des taux de fiscalité par le Conseil municipal, les recettes  fiscales de la Ville de Bouguenais sont  dynamiques, l'Etat ayant revalorisé de 2.2% les bases fiscales. Celles-ci sont par ailleurs en hausse du fait du dynamisme démographique, des droits de mutation croissants avec un marché immobilier actif et des recettes tarifaires relativement stables.

Sur les dix dernières années, la Ville investit en moyenne chaque année 4 M€.

Afin d'anticiper l'avenir, la ville de Bouguenais s'est également dotée d'une feuille de route lui permettant de traduire les objectifs du mandat : le Plan pluriannuel d'investissement (PPI). Ce dernier est ajusté afin d'optimiser les dépenses publiques.

Panorama des grands projets prévus dans le cadre du PPI 2019 : 

Construction de nouveaux équipements (socio-culturel, sportif…), travaux d'accessibilité, rénovation énergétique de bâtiments publics...

Afin d'anticiper l'avenir, la Ville de Bouguenais s'est également dotée d'une feuille de route lui permettant de traduire les objectifs du mandat : le Plan pluriannuel d'investissement (PPI). Ce dernier est ajusté afin d'optimiser les dépenses publiques.

Parmi les grands projets prévus dans le cadre du PPI 2019 : construction de nouveaux équipements (socio-culturel, sportif…), travaux d'accessibilité, rénovation énergétique de bâtiments publics...

Localiser

A lire aussi