Infos pratiques, Nantes Métropole, Santé

Privilégiez les déplacements doux !

Le déconfinement s’accompagne d’une reprise progressive de l’activité et donc des déplacements des métropolitains. La Ville de Nantes et Nantes Métropole ont pour objectif de limiter les déplacements à ceux qui sont essentiels, de favoriser au maximum l’usage des modes doux et actifs (vélo, marche à pied) et de faire en sorte que les transports collectifs soient utilisés en dehors des heures de pointe, pour garantir la distanciation physique.

Publié le

Pour limiter les déplacements : 

  • Les entreprises sont incités à demander à leurs salariés de continuer à télétravailler, à décaler leurs horaires d’embauche et de débauche et à privilégier l’usage des modes actifs via la plateforme Nantes Entreprise dans ma poche. Un mailing a été adressé à l’ensemble des entreprises partenaires de la Tan.
  • Une communication est faite auprès des personnes fragiles et vulnérables pour les inciter à voyager en dehors des heures de pointe.

Pour développer les déplacements doux, le vélo et la marche à pied, qui permettent de maintenir une activité physique et constituent  une alternative sérieuse pour lutter contre la propagation du virus, Nantes Métropole dispose déjà de plus de 586 km de pistes et d’axes cyclables et a aménagé provisoirement six voies cyclables :

  • Quai de la Fosse
  • Pont Anne-de-Bretagne
  • Pont des Trois-Continents,
  • Pont Willy-Brandt
  • Pont Saint-Mihiel, fermé aux voitures pour donner la priorité aux cyclistes.
  • Boulevard Guist’hau

L’offre bicloo : Bicloo+

Vous ne possédez pas de vélo ? Profitez de l'offre Bicloo intégralement disponible. 

  • -50 % sur biclooPlus : jusqu’au 30 septembre, l’abonnement au vélo en libre-service est à moitié prix pour tout nouvel abonnement annuel ou réabonnement (soit 15 à 18 euros, au lieu de 30 à 36 euros). L’offre concerne aussi les titulaires actuels d’une formule sur mesure bicloo qui choisissent de basculer vers un abonnement annuel illimité.
  • Réduction de 50 % sur les formules Bicloo+ 1 jour et 3 jours, du 11 mai au 30 septembre 2020.
  • Le service de vélo en libre-service reste gratuit pour les soignants jusqu’à fin août.

Bon à savoir : les utilisateurs doivent prévoir des dispositifs de désinfection individuels (gel hydroalcoolique ou lavage des mains).

Faire réparer son vélo et bénéficier d’aides coup de pouce 

Pour ceux qui veulent réparer leur vélo perso

Pour inciter les Français à se remettre en selle, l’État offre, jusqu’au 31 décembre 2020, une aide de 50 euros pour réparer son vélo : changement de chaîne, frein, pneu, dérailleur… Ce forfait est utilisable chez tous les réparateurs référencés sur la plateforme www.coupdepoucevelo.fr.

Jusqu’en septembre 2020, Nantes Métropole complète ce coup de pouce financier de 50 € supplémentaires, ce qui fait 100 euros au total pour remettre en état son vélo. Les modalités pour bénéficier de cette aide seront mises en ligne sur cette page prochainement.

Pour les budgets serrés

L’aide de 50 euros de l’État pour inciter les Français à se remettre en selle peut aussi être utilisée pour acheter un vélo d’occasion, à très peu cher, auprès des associations vélo du territoire. Ce forfait est utilisable chez toutes les associations référencées sur la plateforme www.coupdepoucevelo.fr. 

Pour passer au vélo électrique

Pour les particuliers : Nantes Métropole versera une prime pouvant aller jusqu’à 200 euros pour l’achat d’un vélo à assistance électrique (dispositif jusqu’au 30 septembre 2020). Sous conditions de ressources, vous pourrez cumuler cette aide avec le bonus Vélo électrique de l’État.

Les formulaires de demande de subvention seront mis en ligne prochainement sur le site de Nantes Métropole. La prime concerne les vélos adultes neufs électriques acquis à partir du 11 mai 2020.

Bon à savoir : certains magasins de cycles proposent de la location de vélos électriques. Renseignez-vous auprès d’eux !

Pour les familles : Nantes Métropole propose une aide à l’acquisition d’un vélo familial ou cargo : 25 % du coût TTC du vélo dans la limite de 300 €.