Culture

Les soirées Grand Angle, késako ?

Au fil de la saison du Piano’cktail, plusieurs spectacles traitent de sujets d’actualité. Ce constat a fait germer l’idée des soirées Grand Angle, qui proposent d’aller plus loin sur des thématiques avec une causerie à 19h, précédant le spectacle joué à 20h30.

Publié le

Le premier rendez-vous s’articule autour du spectacle Une légère blessure de la compagnie Solaris. Un seul en scène interprété par l’époustouflante Johanna Nizard qui offre toute la profondeur du texte de Laurent Mauvignier. « Personne ne parle des femmes, ou plutôt, ne fait parler les femmes aussi bien que lui » dit-elle à son propos.
Alors les femmes, parlons-en justement ! Dans la première partie de soirée « femmes révélées, sans tabous », Maud Raffray activatrice d’égalité femmes-hommes invite trois intervenantes à s’exprimer sur leur façon de libérer la parole concernant des sujets liés aux femmes. À travers les arts créatifs, la photo et les graffs, elles mettent en lumière les femmes agissantes dans la société, les violences qu’elles subissent, ou les tabous de leur intimité. Le 26 novembre à 19h au Piano’cktail.

Présentation des soirée Grand Angle

Autour de cette soirée