Infos pratiques, Santé, Ma ville, Coronavirus COVID 19

COVID-19 : Les réponses aux questions que vous vous posez !

Depuis le début de la crise sanitaire en France, beaucoup de nouvelles dispositions ont été prises pour limiter la propagation de la Covid19. Nous répondons ici aux questions que vous posez sur les réseaux sociaux, au standard de la mairie...

Publié le

Consignes sanitaires

Face aux infections, les gestes simples pour préserver votre santé et celle de votre entourage :

  • Se laver les mains très régulièrement
  • Tousser ou éternuer dans son coude ou dans un mouchoir
  • Saluer sans se serrer la main, arrêter les embrassades
  • Utiliser des mouchoirs à usage unique et les jeter
  • Eviter les rassemblements, limiter les déplacements et les contacts

Les symptômes de la Covid-19 sont les difficultés respiratoires, la toux, la fièvre, les maux de tête ou de gorge, les courbatures ou encore la perte de goût ou d’odorat. Si je présente un ou plusieurs symptômes :
 

  • j’appelle immédiatement un médecin et je le consulte au plus vite (téléconsultation ou consultation physique) pour un examen de mon état de santé et prescription éventuellement d’un test virologique (RT-PCR). En cas de difficulté à entrer en contact avec un médecin, je peux m’adresser à ma pharmacie ou à mon laboratoire d'analyses pour connaître la liste des médecins pouvant m’accueillir près de chez moi, ou composer le numéro 15 afin qu’il organise la prescription ;
  • j'identifie le centre de dépistage le plus proche de chez moi (cartographie complète sur le site de l'Agence Régionale de la Santé des Pays de la Loire: www.pays-de-la-loire.ars.sante.fr), et je le contacte pour prendre rendez-vous ;
  • je vais au centre de dépistage avec ma carte d'identité, ma Carte Vitale pour faire le prélèvement ;
  • je rentre chez moi et je reste confiné en attendant les résultats du test ;
  • je suis informé des résultats 24 à 36 heures plus tard.

Pendant toute cette période, je reste chez moi, j’évite les contacts et si les symptômes s’aggravent ou si j’ai des difficultés respiratoires, j’appelle le SAMU en composant le 15.

Le numéro vert 0800 130 000 mis en place par le Gouvernement est également une cellule de soutien psychologique.

Les tests PCR (par voie nasale ou ­salivaire) sont totalement pris en charge par l'assurance maladie et ne nécessitent pas de prescription d'un médecin.  Il est nécessaire de prendre rendez-vous avant de vous rendre au laboratoire.
Plusieurs centres de prélèvement à proximité de Bouguenais pratiquent ces tests en drive

  • LBM BMPR à Bouaye, drive place du marché – 02 85 93 50 10.
  • LBM BIOLOIRE à Rezé, drive 8 rue de la Gare – 02 28 25 51 30.
  • LBM BIOLIANCE à Vertou, drive 77 Boulevard de l’Europe – 02 40 03 00 03.
  • LBM SUD LOIRE BIOLOGIE à Saint-Sébastien-sur-Loire – drive salle de l’Escall – 02 40 80 50 12.
  • CHU HÔPITAL LAENNEC à Saint-Herblain – drive, rue des Piliers de la Chauvinière – Rendez-vous en
  • ligne sur Doctolib.
  • LBM BIOLIANCE à Nantes – drive Clinique Jules Verne, 2 route de Paris – 02 51 17 15 15.

Cartographie complète sur www.pays-de-la-loire.ars.sante.fr

Oui, je peux bénéficier d’un dépistage sans prescription médicale, sans même présenter de symptômes. Il est intégralement pris en charge par l'assurance maladie. J'identifie le centre de dépistage le plus proche de chez moi (cartographie complète sur le site de l'Agence Régionale de la Santé des Pays de la Loire: www.pays-de-la-loire.ars.sante.fr), et je le contacte pour prendre rendez-vous. Ce test est pris en charge par la Sécurité sociale.

La Préfecture de Loire-Atlantique a publié un arrêté le 15 octobre pour étendre le port obligatoire du masque pour les personnes de onze ans ou plus sur la totalité du territoire du département de la Loire-Atlantique. 
Les personnes pratiquant une activité sportive (course à pied, cyclisme, trottinette…) n’auront pas l’obligation de porter le masque. Pour autant, dès lors que l’on circule dans un endroit très fréquenté où le risque de contamination est plus élevé, il est recommandé de le porter ou de veiller strictement au respect des distanciations physiques.

Partout ailleurs, les lieux dans lesquels il est obligatoire de porter un masque grand public sont (en cas d'oubli, le contrevenant s'expose à une amende de 135 euros) :
 

  • Transports publics, taxis et VTC ;
  • gares routières et maritimes ainsi que les aéroports ;
  • salles d'auditions, de conférences, de réunions, de spectacles ou à usage multiple, y compris les salles de spectacle et les cinémas
  • restaurants et débits de boissons ;
  • hôtels et pensions de famille ;
  • salles de jeux ;
  • établissements d'éveil, d'enseignement, de formation, centres de vacances, centres de loisirs sans hébergement ;
  • Structures d'acceuil petite-enfance
  • bibliothèques, centres de documentation ;
  • établissements de culte ;
  • établissements sportifs couverts ;
  • musées ;
  • établissements de plein air ;
  • chapiteaux, tentes et structures ;
  • hôtels-restaurants d'altitude ;
  • établissements flottants ;
  • refuges de montagne
  • magasins de vente, centres commerciaux ;
  • administrations et banques ;
  • marchés couverts.

Le port d’un masque grand public va permettre de limiter les risques de transmission du virus lors des déplacements en espaces clos, notamment mal aérés ou insuffisamment ventilés (ex. magasins, grandes surfaces, transports en commun, lieux de travail, etc.) ou en milieu extérieur si la distance physique d’au moins 1 mètre ne peut être respectée ou garantie.

Lorsqu’une personne, porteuse du virus mais ne présentant aucun symptôme, l’utilise et le porte correctement, le masque réduit fortement la transmission du virus en protégeant essentiellement l’environnement.

ATTENTION ! Le masque n’assure pas de protection absolue si l’utilisateur ne respecte pas les précautions barrières et s’il est en contact rapproché avec une personne non protégée présentant des symptômes respiratoires.

Pour être efficace, un masque doit impérativement être ajusté et couvrir la bouche et le nez. Les mains ne doivent pas toucher le masque quand il est porté. La bouche et le nez ne doivent jamais être en contact avec la face externe du masque.

Le port du masque doit être associé à un lavage des mains avant et après toute manipulation.

 

Solidarités

Le registre communal vigilance recense les personnes vulnérables et/ou isolées qui en font la demande. Dans un contexte de crise sanitaire comme la COVID 19, ces personnes sont régulièrement contactées pour s’enquérir de leur situation. 

Infos et inscriptions au 02 40 32 29 29.

Ce dispositif local est complémentaire des dispositifs nationaux, à savoir

  • Le N° VERT : 0800 130 000. Appel gratuit 24h/24h, 7 jours sur 7 pour les questions non médicales.
  • Le 15 en cas d’urgence uniquement.  
     

La Réserve communale citoyenne recense les personnes qui ont du temps, des compétences et qui souhaitent apporter leur aide, dans différents champs d'action.  Si vous souhaitez y figurer, contactez le 02 40 32 29 29.

Vous pouvez aussi rejoindre la Réserve civique de votre département. Des bénévoles sont recherchés dans plusieurs champs d'action et plusieurs missions sont disponibles en Loire-Atlantique. Pour devenir réserviste ou proposer une mission, rendez-vous sur le site de la Réserve civique en Loire-Atlantique.

Ecoles et établissements scolaires

Dans les espaces clos (salles de classe, ateliers, bibliothèques, réfectoires, internats, etc.), la distanciation physique est recommandée. Elle n’est pas obligatoire lorsqu’elle n’est pas matériellement possible ou qu’elle ne permet pas d’accueillir la totalité des élèves. Néanmoins, les espaces sont organisés de manière à maintenir la plus grande distance possible entre les élèves.

Dans les espaces extérieurs, la distanciation physique ne s’applique pas.

Le port du masque est obligatoire pour les élèves à partir de 11 ans, dans les espaces clos comme dans les espaces extérieurs.  Il appartient aux parents de fournir des masques à leurs enfants.

Cet équipement de protection individuel représentant un coût non négligeable pour les familles, la Ville a  décidé de distribuer gratuitement un masque à chaque collégien de La Neustrie, en complément de la dotation du Département de Loire-Atlantique. Les élèves disposeront ainsi de deux masques en tissu, lavable, répondant aux besoins d’une journée au collège.

Le port du masque est obligatoire pour les enseignants et les personnels en présence des élèves et de leurs responsables légaux, ou de leurs collègues, tant dans les espaces clos que dans les espaces extérieurs, et quelle que soit la distance.

En tant que collectivité employeur de plus de 175 agents municipaux dans les écoles publiques, la Ville de Bouguenais a doté en masques ses personnels (animation, restauration, entretien ménager, ATSEM).

Conformément au protocole sanitaire du Ministère de l’Education Nationale, l’entretien et la désinfection des locaux seront assurés une fois par jour par les agents d’entretien et les ATSEM pour les classes de maternelle. 
Lors de ses interventions, le personnel sera particulièrement attentif à la désinfection des points de contact (poignées de portes…) et de l’aération des bâtiments. 

Mais les dispositions prises par la Ville vont au-delà, des recommandations du protocole sanitaire publié par le Ministère de l’Education nationale, de la Jeunesse et des Sports du 9 juillet.  
Par principe de précaution, la Municipalité a décidé de suivre les recommandations de l’Inspecteur de l’Education Nationale, en réfléchissant au renforcement des mesures d’hygiène sur les jeux extérieurs et les objets partagés. 

Le service de repas chauds sera maintenu à la rentrée. Les enfants seront autorisés à se servir eux-mêmes (entrée, plat de résistance et eau). Toutefois, afin de limiter les brassages, le débarrassage des tables sera réalisé par les agents municipaux. Les tables et chaises seront désinfectées entre chaque service. Une serviette en papier sera donnée à chaque enfant de maternelle afin d’éviter pour l’instant le mélange des serviettes en tissu.
Une attention particulière sera portée au respect des gestes barrières et les croisements d’enfants seront évités en particulier grâce au maintien des sens de déplacement.

Les accueils périscolaires du matin et du soir ainsi que les accueils de loisirs des mercredis fonctionneront de manière à limiter le brassage des enfants. Les regroupements et les croisements importants seront évités, et un seul adulte accompagnateur sera autorisé à entrer. Le port du masque pour les adultes est obligatoire, la désinfection des mains également (du gel hydroalcoolique sera à disposition dans le sas d'accueil). Un adulte sans masque ne pourra pas entrer dans l'école. 

Les équipements sportifs habituellement mis à disposition des écoles le sont à nouveau. Les séances de natation sont dispensées à compter du 7 septembre dans un cadre indiqué aux enseignants.

Événements et rassemblements

A partir du samedi 17 octobre, date de mise en place de l’état d’urgence sanitaire, l’intégralité des rassemblements festifs sera interdit sur le territoire, pour une durée minimum de 4 semaines.

Le week-end du 16 au 18 octobre, les rassemblement festifs restent autorisés dans la limite de 30 personnes et avec un protocole sanitaire. Dès le lundi 19 octobre, les rassemblements de personnes sont restreints à 6 personnes, dans l’espace public comme dans les espaces privés.

Les rassemblements « festifs » peuvent se comprendre notamment comme les événements suivants :

  • évènements avec restauration/boissons susceptibles de se transformer en soirée dansante ou de conduire à un non respect des protocoles sanitaires (places assises, distance d’un siège, port du masque)
  •  les fêtes de famille et fêtes entre amis, les mariages...
  • les fêtes locales
  • les soirées étudiantes...

Ainsi, il n'est pas possible d'organiser de bal ou soirée dansante, ni dans un ERP, ni en plein air.

Avec la mis en place de l'état d'urgence sanitaire, les salles municipales ne seront plus disponibles à la location à compter du lundi 19 octobre.

  • Le port du masque est obligatoire avant, pendant et après le spectacle pour toute personne de plus de 11 ans dans tout le théâtre.  Les masques ne sont pas fournis sur place.
  • Du gel hydro-alcoolique est disponible sur place. La désinfection des mains est obligatoire à l'entrée.
  • Les gestes barrières doivent être respectés, les regroupements dans le hall évités. Des marquages au sol indiquent les sens de circulations et les distances d'attente.
  • Le hall, la billetterie et les portes de la salle du Piano'cktail ouvrent 1h avant le début du spectacle (30 minutes pour Les Mercredis du Piano'cktail). Afin d'éviter l'affluence, nous vous conseillons d'arriver en avance. Le bar est fermé jusqu'à nouvel ordre.
  • Les places ne sont pas numérotées. Le public est placé en salle par le personnel d'accueil. Tant que la Loire-Atlantique est "zone de circulation active du virus", un siège vacant doit être laissé entre chaque groupe de spectateurs venant ensemble ou ayant réservé ensemble (groupes de 10 personnes maximum). 
  • La sortie de salle est organisée par le personnel d'accueil pour éviter l'affluence.
  • En cas d'annulation du spectacle liée à la situation sanitaire, ou de diminution de la capacité d'accueil de la salle, les spectateurs seront informés des modalités de report ou de remboursement des billets.
  • Les spectateurs retardataires sont placés en salle par l'équipe d'accueil. L'accès à la salle peut être refusé par respect des artistes et du public.

Le 15 octobre 2020, il a été annoncé que toutes les fêtes privées, comme les mariages ou les soirées étudiantes, qui se tiennent dans des salles des fêtes, dans des salles polyvalentes ou tout autre établissement recevant du public seront interdits sur l'ensemble du territoire national.

Les réunions familiales ou amicales sont autorisées, dans le respect des mesures d’hygiène et des règles de distanciation physique Elles doivent être restreintes, dans la limite du possible, à 6 personnes Les masques doivent être portés systématiquement par tous dès lors que les règles de distanciation physique ne peuvent être garanties.

Dans la majorité des bars et restaurants, les règles sont respectées mais un relâchement dans certains établissements a également été constaté ces derniers temps. Les mesures ont récemment renforcées :

  • Chaque table ne doit pas excéder 6 consommateurs assis ;
  • La distance entre 2 tables doit être au moins d’un mètre ;
  • Le port du masque est obligatoire pour tout déplacement tant pour les clients que pour le personnel de l’établissement ;
  • Il n’est pas possible de danser ;
  • Les clients ne peuvent être servis au bar et ne peuvent stationner debout.
  • l'enregistrement du nom des clients pour faciliter le rappel des cas contacts.

Il est de la responsabilité de tous – professionnels et clients - de veiller au respect des règles auxquelles aucun établissement ne peut déroger.

Transports

Pour continuer de répondre aux objectifs sanitaires contre le coronavirus, la Semitan poursuit ses actions en matière de respect des obligations réglementaires et prend également des mesures de précaution tout au long du parcours du voyageur :

Accès aux véhicules

  • Port du masque obligatoire dès 11 ans pour les voyageurs. Tous les personnels de la Semitan en contact direct du public sont également soumis à cette règle.
  • Marquage au sol posé dans 17 pôles d’échanges et stations, sous forme d’une ligne de courtoisie et d’emplacements pour les passagers en attente, afin d’éviter que les voyageurs descendants ne rencontrent ceux qui montent. Bornes de distribution de gel hydroalcoolique installées sur les quais d'une dizaine de pôle d'échanges du réseau.
  • Ouverture automatique des portes sans action des voyageurs (par portes centrales et/ou arrière).

Voyage à bord

  • Présence de distributeurs de gel hydroalcoolique dans les tramways, à raison de 3 ou 4 distributeurs par rame. Depuis le 11 mai, les véhicules des lignes busway (et chronobus), ainsi que tous les bus articulés et véhicules Proxitan en sont à présent équipés.
  • Protection sanitaire des valideurs via un film virucide.
  • Marquage au sol dans les bus et tramways pour le respect de la distanciation.
  • Dispositif de séparation du conducteur et des passagers (cabine fermée dans le tramway, vitre ou séparation en polycarbonate ou port de masque par le conducteur si aucun dispositif dans les bus). La vente à bord des bus est possible mais sans rendu de monnaie.
  • NanteseServices.fr pour souscrire à un abonnement Libertan, changer de formule, résilier un contrat, commander un duplicata,...
  • Avec son smartphone et le mTicket : achat et compostage des titres 1H et 24H, titres Aléop (cars circulant dans le périmètre du département de la Loire-Atlantique) avec l’appli Tan
  • Chez les Relais Tan (commerçants de proximité) via paiement essentiellement en carte bancaire

L’Espace Mobilité de Commerce est ouvert mais selon de nouvelles modalités pour respecter la distanciation physique et limiter la capacité d’accueil :

  • File d’attente sera matérialisée par un marquage au sol et un distributeur de gel hydroalcoolique mis à disposition
  • Ecrans de protection aux guichets

Travail

Le ministère du Travail a publié le 24 juin une nouvelle version du protocole national de déconfinement, pour aider et accompagner les travailleurs et leurs entreprises ou associations.

Ce protocole assouplit les règles applicables sur les lieux de travail et facilite le retour à la normalité de l’activité économique tout en respectant les règles sanitaires actuelles fixées par le Haut Conseil de la Santé publique (HCSP).

En résumé :

  • Le respect des gestes barrières et de la distanciation physique est le cœur des mesures de protection des salariés :
  • le respect d’une distance d’au moins un mètre entre les personnes devient la norme ;
  • en cas de difficulté à respecter cette distance d’un mètre, le port du masque est obligatoire pour le salarié ;
  • le salarié porte un masque lorsqu’il est amené à être en contact à moins d’un mètre d’un groupe social constitué librement de personnes qui ne portent pas de masque ;
  • le télétravail n’est plus la norme mais il reste une solution à privilégier dans le cadre d’un retour progressif à une activité plus présentielle, y compris alternée ;
  • les personnes à risque de forme grave de COVID-19 qui ne bénéficient pas d’un certificat d’isolement doivent pouvoir télétravailler ou bénéficier de mesures adaptées de protection renforcée ;
  • une attention particulière doit être portée par l’employeur dans l’application des mesures auprès des travailleurs détachés, saisonniers ou à contrat de courte durée ;
  • le protocole précise les consignes de prévention des risques de contamination manu-portée ainsi que d’aération ou encore d’élimination des déchets ;
  • le protocole rappelle la conduite à tenir en cas de salariés présentant des symptômes de COVID-19

Ce nouveau protocole a vocation à être déployé dans l’ensemble des entreprises dans le cadre d’un dialogue social de proximité.

Oui, les travailleurs à risque de forme grave et les personnes partageant le domicile de personnes à risque de forme grave qui ne peuvent pas télé-travailler peuvent consulter leur médecin traitant ou leur médecin du travail pour se voir établir une déclaration d’interruption de travail, appelée “certificat d’isolement”.

Non, mais l’employeur doit mettre en place des mesures énoncées par le ministère du Travail : les mesures que doivent prendre les employeurs pour protéger la santé de leurs salariés.

Les principales obligations des employeurs sont :

  • de veiller à ce que les conditions soient réunies pour assurer le respect des gestes barrière ;
  • d’informer les salariés susceptibles d’avoir été en contact avec un personnel contaminé ;
  • de nettoyer les surfaces concernées par le risque de contamination selon un protocole précis ;
  • de prendre toute mesure d’organisation adaptée.

Il est recommandé aux employeurs :

  • d’associer si possible son service de santé au travail aux réflexions pour aboutir à des recommandations adaptées à la situation précise ;
  • de se rapprocher des représentants du personnel.