Aménagement du bourg

Chronique de chantier n°3 : circuler, c'est aussi s'arrêter !

En cette fin d’année, nous nous projetons avec vous dans le thème de la mobilité, alors que les travaux avancent au cœur du bourg et permettent déjà d’imaginer comment nous allons nous y déplacer et y vivre !
Attention, projection spatio-temporelle…

Publié le

« Été 2020, j’arrive vers 18h place de l’église pour chercher mon pain, après avoir garé la voiture à 3mn à pied. J’en profite pour m’arrêter en terrasse prendre un verre, il fait beau. Les enfants jouent et trottinent au milieu de la place, des promeneurs s’arrêtent sur les bancs. Demain, je viendrai à vélo et en famille pour profiter du concert organisé sur la place pour fêter le début de l’été. Il va y avoir du monde ! »

Aujourd’hui les usagers du bourg y viennent en voiture, en bus, à pied, quelques-uns à vélo. Fini le « tout voiture » des décennies précédentes, c’est aux autos de s’adapter à la ville et non l’inverse ! La diversification des modes de déplacement de ces dernières années a été prise en compte et valorisée dans le projet d’aménagement du bourg. Et le vélo notamment y a maintenant plus de place, le piéton aussi, qui peut y flâner, s’y arrêter !

Les véhicules motorisés ne sont pas exclus pour autant. Il était important que la place de l’église continue d’être traversable par ces moyens de transport. Si les sens de circulation évoluent, les arrêts de bus sont maintenus, tout comme les arrêts de stationnement minute et de livraison. L’offre de stationnement légale (on ne parle pas ici des fréquents stationnements anarchiques qui précédemment entravaient un partage paisible des rues et trottoirs !) est conservée en quantité égale sur le bourg et répartie différemment. La signalétique indiquant les parkings proches permet de se repérer facilement.

C ’est vrai, il faudra parfois marcher 3 à 5mn, mais c’est tout un cadre de vie qui devient plus agréable, plus plaisant, en réduisant les nuisances sonores et la pollution. Et puis, c’est prouvé, marcher est bon pour la santé !

 Et les commerces, eux, vont-ils s’y retrouver si les clients ne peuvent plus stationner en masse devant leurs enseignes ? Et bien oui, nombre d’études récentes sur la piétonisation des coeurs de ville montrent qu’elle sert le dynamisme commercial et la mise en valeur des petits commerçants. Alors, venez voir !