GRANDS PROJETS A BOUGUENAIS

Une maison des citoyens et des associations

L'ancienne maison de retraite Beaulieu (centre bourg de Bouguenais) va être réhabilitée pour devenir la Maison des citoyens et des associations.

La Maison de retraite Beaulieu installée en centre Bourg de Bouguenais, déménageant, la Municipalité a saisi l'opportunité foncière (2 700m² de surface utile) et économique des anciens locaux qui se libéraient pour répondre à des besoins recensés en 2016 :

  • Besoin de locaux pour installer/reloger/regrouper des activités, des services, des structures diverses,
  • Nécessité de regrouper des locaux dispersés sur la commune,
  • Besoin de locaux pour un projet de Maison des Citoyens.

Une priorité s'imposait aux élus bouguenaisiens : reloger la quinzaine d'associations bouguenaisiennes qui tiennent des permanences dans l'actuelle Maison des associations. Ce bâtiment abrite aussi des logements d'urgence, autre dimension à prendre en compte dans le projet de reconversion. Par ailleurs, des pôles de services municipaux, comme le centre communal d'action sociale (CCAS), l'antenne Maison pour tous et le centre médico-social départemental sont dispersés dans le bourg de Bouguenais. Ce projet permettra de les regrouper en une seule entité.


La Municipalité a confié fin 2016 au cabinet Axens, l'étude du dossier pour une réaffectation des locaux avec comme objectif :

  • Etablir un programme mixant services publics, soutien à la vie associative, lieu de rencontres et d'expression, lieu d'animation de la vie sociale, logements,
  • Estimer le coût des travaux,
  • Préfigurer un ordonnancement et un calendrier de réalisation.

 

Une fonction de services publics et de pôle associatif

Plusieurs services publics et associations nécessitent d'être relogés.
La Maison des citoyens et associations s'articulera sur un ensemble de bâtiments accolés et deux niveaux. Les associations qui y seront hébergées :

  • la Croix-Rouge,
  • les Donneurs de sang de Bouguenais et ses environs,
  • l'ABJC (Association bouguenais jumelage coopération),
  • l'ECB (Espoir cycliste bouguenaisien),
  • l'ALB (section Langues vivantes),
  • la GFMB (Gymnastique féminine masculine bouguenaisienne),
  • la FNACA (Fédération Nationale des Anciens Combattants d'Algérie, Maroc et Tunisie),
  • Alcool assistance,
  • AIRES (Actions initiatives rurales et sylvicoles),
  • la CSF (Confédération syndicale des familles),
  • Bouguenais mobilité solidaire,
  • le Retz'L,
  • Arc en Sol ,chorale du centre Culture et loisirs (CCL).

 

"La Maison des Citoyens et des Associations s'inscrit dans une réflexion plus globale de réaménagement du centre bourg et d'une volonté de rationalisation du patrimoine immobilier de la Ville : regroupement d'associations dispersées, valorisation économique des locaux libérés."

Inscrite dans le programme de mandat de la Municipalité élue en 2014, la Maison du citoyen à Bouguenais peut être :

  • Un lieu de débat, de réflexion, d’expression,
  • Un lieu d’éducation populaire, où apprendre, où se former,
  • Un lieu où s’expriment, se recueillent les initiatives citoyennes,
  • Une structure à laquelle la Ville peut demander des actions (ex : organiser un referendum),
  • Un lien avec l’équipe des élus de proximité et les Initiatives Durables (ex : soutien à des projets),
  • Un lieu d’exposition, de rencontre.

Des logements prioritaires et des logements pour les apprentis et les jeunes travailleurs de Bouguenais sont également intégrés au projet. 

Le marché de maîtrise d’œuvre a été attribué à l’Agence Gautier-Guilloux.

 

Un diagnostic plus approfondi à la demande de l’architecte a fait apparaître la nécessité de travaux complémentaires notamment relatifs à l'étanchéité de la toiture, à la présence d'amiante (passive) dans plusieurs points du bâtiment (colle de revêtement de sol) ainsi que la nécessité d'opérer un renfort de structure sur la partie ouest. Ces éléments ont entraîné un surcoût direct conséquent. La nouvelle estimation pour la réalisation de la Maison des citoyens et des associations à Bouguenais fait apparaitre un doublement de l’enveloppe travaux qui passe de 1,191 M€ à 2,343 M€ TTC.  Le coût travaux ainsi estimé rapporté au m2 est proche de 700€ HT alors qu’en neuf le coût au m2 avoisinerait au moins le triple pour un bâtiment public.